mardi 31 octobre 2017

Danganronpa Another Episode - Ultra Despair Girls (On arrive Byakuya-samaaa !)


Plateformes : PC , PS4 et PS Vita
Genres : Aventure , Action , Visual novel , Mystère , Puzzle
Age conseillé : 16+
Prix : 27,99€ (sur Steam #), 29,99 (sur Playstation Store #)


Avis d'Emi-chan et Mayu : 


Emi :  Hey les choupinous ! On se retrouve aujourd'hui pour clôturer les [Semaines SP] Halloween 2017 avec un dernier article . On espère que vous avez trouvé votre bonheur parmi tous les films , dramas , mangas , jeux , etc. dont nous vous avons parlé durant le mois d'octobre et que vous passerez gràce à cela une super soirée d'Halloween ! Joyeux Halloween les choupinous , hehe ! ^_^

En me lançant dans Danganronpa Another Episode - Ultra Despair Girls je m'attendais à me retrouver face à un petit jeu amusant et divertissant qui me permettrait de patienter en attendant la sortie du troisième opus de Danganronpa . Tout comme ce serait faux de dire que ce n'est pas ce que j'ai eu , ce le serait également de dire que c'est tout ce que j'ai eu . En effet , cet épisode spécial de Danganronpa est bien plus qu'un simple jeu passe temps puisqu'il s'avère être au final bien plus long , intéressant et addictif que prévu . 

Danganronpa Another est un jeu composé à la fois de moments de TPS (jeu de tir à la troisième personne) et de passages de visual novel . Cette particularité a des avantages comme des défauts . Le coté visual novel permet de raconter au mieux l'histoire et les parties de TPS permettent aux joueurs de se détendre , de se défouler et de s'amuser . Mais la combinaison de ces deux genres résulte malheureusement ici en des problèmes d'irrégularité dans le rythme . Parfois il y a énormément de blah blah mielleux à lire d'un coup et peu de combats à faire , et à d'autres moments c'est complètement l'inverse . Mais bon , personnellement ça ne m'a pas dérangé plus que cela donc tout va bien , haha ^^ .

J'ai été très agréablement surprise par la consistance de l'histoire racontée dans cet épisode spécial de Danganronpa . Je l'ai trouvé très intéressante à suivre et , même si il était facile d'anticiper les divers rebondissements à venir , je ne me suis jamais ennuyée . Je me suis beaucoup attachée aux personnages , et j'ai adoré retrouvé l'humour noir , décalé , déjanté et si particulier de Danganronpa . Et puis , comme je l'ai dit plus haut , j'ai été agréablement surprise par la durée de vie du jeu mais également par la profondeur de l'histoire et l’importance des révélations qu'elle apporte sur l'univers de la franchise . De plus , j'ai également beaucoup aimé toutes les petites références aux précédents jeux ainsi que le fan-service retour d'ancien personnages tels que Byakuya , Toko , Makoto , des proches des personnages du premier jeu , et surtout ... Nagito ! *o* . 

En ce qui concerne le gameplay , bien que très répétitif , je ne l'ai trouvé ni mal fichu ni lassant . J'ai trouvé l'idée des salles d'arcades très bonnes . Pour obtenir un congratulation de la part du jeu durant ces phases il faut faire preuve de réflexion et utiliser les différentes balles du Hacking Gun de façon judicieuses ; cela crée du challenge et nous incite à utiliser des balles que nous délaissons peut être habituellement . Dans le même style , j'ai également apprécié les challenge proposés par les enfants et les moments où il fallait utiliser l'option "detect" sur le hacking gun . Quant aux autres options proposées par notre arme , je les ai globalement trouvé sympathiques à utiliser . J'ai principalement joué avec les balles break (balles de bases pour tuer les ennemis , en particulier en les visant à l’œil gauche) , paralyse (pour électrocuter plusieurs ennemis proches ou dans la même flaque d'eau) , knockback (pour repousser les ennemis ou détruire leurs boucliers) et detect (pour résoudre des énigmes et surtout trouver les chibis cachés derrière des paillettes) . J'ai également utilisé de temps en temps les balles dance (pour distraire des ennemis en les faisant danser... et pour m'amuser aussi ^^) et link (pour prendre possession des monokuma , les déplacer et les faire s’entre-tuer mouhahaha ^^) . Quant aux balles burn (sorte de mitraillette ^^) , je ne les ai utilisé que lorsque je voulais économiser les autres balles parce que ce n'était pas vraiment mon truc . 

Autre point du gameplay que j'ai extrêmement peu utiliser : Genocide Jack . Même si ce mode de combat défoulait pas mal , cela m'a paru trop facile et ne m'a donc pas vraiment passionné de spammer une touche et d'être invincible . Par contre j'ai trouvé les présentations des skills très esthétiques . Ensuite , pour ce qui est des combats contre les robots-boss je ne les ai pas trouvé trop redondants puisque la manière de les battre était toujours différente et demandait de faire preuve de réflexion et de stratégie . 

En plus de tout cela , j'ai apprécié le fait qu'il y ai beaucoup de livres intéressants , de documents amusants , de skills , etc. à trouver un peu partout dans le jeu . Ah , d'ailleurs en parlant de skills , je dois dire que l'auto-lock s'avère parfois plus handicapant qu'autre chose durant les combats contre de nombreux ennemis >_< , mais heureusement il peut se désactiver facilement à tout moment . Et puis sinon j'ai aussi constaté quelques petits soucis de caméra par moments mais rien de trop trop gênant non plus . 

Pour finir , j'ai toujours autant adoré les graphismes psychédéliques , le style déjanté et l'ambiance particulièrement fidèle à la franchise . De plus il y a pas mal de CG à découvrir et les voix japonaises sont toujours d'excellente qualité .




Mayu : Danganronpa Another Episode: Ultra Despair Girls nous amène dans la ville de Towa city. Cette ville ayant était créée après "la tragédie", va être attaquée par les Warriors of hope, 5 enfants contrôlant des monokuma. Ils s'emparent de la ville et poussent tous les enfants à se révolter et à tuer les adultes. Leur but est précis, créer un paradis pour leurs semblables où aucun adulte n'a sa place. Notre héroïne, Komaru Naegi se retrouve à être l'une des cibles de leur jeu meurtrier. 

Parlons pour commencer du gameplay: il est différent des autres danganronpa qui existent puisqu'il s'agit d'un jeu de tir à la troisième personne. Il faut tout simplement tuer les monokuma en leur tirant dessus grâce aux Hacking gun. Ces parties de tir sont ponctuées de challenge et de game arcade qui demandent de la logique et de la réflexion. Ils sont plus ou moins difficiles et ajoutent un peu de complexité au gameplay. Le jeu contient 6 boss différents qui finissent chaque chapitres et qui ont, comme tous les boss, des points faibles différents. J'ai bizarrement eu plus de mal à m’adapter au 1er et au 2eme boss alors que les autres m'ont semblé beaucoup plus simples. J'ai apprécié la complexité du jeu qui se traduit avec les différents types de monokuma, les différents types de balles du Hacking gun (j'ai particulièrement aimé le link ^^), la présence de skill pour les personnages et de capacités pour les balles ainsi que toutes les notes, livres et hit list cachés dans les décors. Tous ça ajoutent un plus au jeu et permet aussi d'avoir des petits détails en plus pour la décision finale de fin. 

Ce jeu reste un danganronpa donc je tiens à préciser qu'il reste une part importante de visual novel. J'ai apprécié les différents types de scènes qui ont été utilisées et qui coupent les longs dialogues. Il y a par exemple des séquences animées , des séquences "exécutions" et bien sur les séquences de dialogues habituels. Le chara design reste le même que celui des précédents jeux, on retrouve d'ailleurs des personnages que l'on connait bien comme Toko Fukawa, Togami Byakuya, Makoto Naegi mais aussi Nagito Komaeda. J'ai aussi trouver sympathique d'avoir des petits clins d’œil aux autres personnage grâce à l'apparition de membres de leur famille.  

Pour ce qui est de la fin, je l'ai trouvé tout d'abord très angoissante. Le break ou don't break qui revenait toutes les deux minutes, les personnages qui commencent à te menacer à côté ou encore le fait de ne pas savoir si on tourne en rond comme dans le deuxième jeu, tous ça met la pression sur le joueur pour qu'il finisse par faire un faux pas. 


Emi :  Et maintenant parlons un peu des personnages ^^ !

Komaru Naegi est la protagoniste de ce jeu . Son frère , qu'elle aime et admire énormément , n'est autre que Makoto (le personnage que nous incarnions dans le premier opus de Danganronpa) . Elle n'a pas de talent spécial , c'est une jeune fille totalement normale mais elle n'aime pas vraiment qu'on lui fasse remarquer . Elle est extrêmement simple , honnête , gentille et innocente . Elle fait facilement confiance aux gens et , même quand ils la trahissent , elle leur pardonne rapidement en général . Dans le passé , l'un de ses professeurs pervers lui a rendu visite pendant qu'elle dormait... et depuis elle est persuadée qu'elle peut voir les fantômes , haha . Elle adore lire des mangas , en particulier ceux qui racontent des histoires romantiques et un peu étranges . Elle a également un coté très compétiteur et enfantin puisqu'elle prend très au sérieux les challenge que lui propose les enfants monokuma et se surnomme elle même "The Riddle Queen" . Au début du jeu elle n'a pas de grande ambition , elle veut juste s'échapper de la ville et retrouver sa famille , et pense qu'elle est trop faible pour faire quoi que se soit . Cependant , tout au long du jeu , elle va mûrir , prendre confiance en elle et finir par se battre coûte que coûte pour avoir l'happy ending qu'elle souhaite . C'est donc un personnage auquel il est facile de s'identifier et auquel on s'attache de plus en plus . 

Toko Fukawa est un personnage déjà connu des fans de Danganronpa puisqu'elle faisait partie du casting du premier jeu . Elle est l'ultimate écrivain ; selon elle les gens heureux ne peuvent écrire que des histoires heureuses mais les personnes qui , comme elle , souffrent beaucoup peuvent à la fois écrire des histoires sombres et déchirantes , et inventer des mondes merveilleux et heureux . Elle déteste les mangas et les mauvais livres mais cela n’empêche aucunement Komaru de lui parler tout le temps de toutes ses histoires préférées , haha . Elle a peur du noir et n'aime pas voir des choses sanglantes mais à certains moments , comme lorsqu'elle éternue par exemple , elle change de personnalité et devient Genocide Jack , une serial killer qui s'en prend aux garçons mignons . Elle est persuadée que tout le monde la trouve dégoûtante , moche et folle . De plus , elle fait une véritable obsession sur son Byakuya-sama chéri (les délires qu'elle s'invente sont d'ailleurs très drôles hehe XD) , et insulte facilement les autres personnes . C'est surement à cause de tout cela qu'elle n'a jamais eu d'ami et qu'elle ne sait pas vraiment comment réagir lorsqu'on la complimente . Sa relation avec Kotaru évolue donc doucement mais surement et est adorablement mignonne ; une jolie petite womance hihihi . ^_^

Masaru Daimon est le leader et le Hero du groupe nommé Warriors of Hope . Il est extrêmement énergique et son cours préféré est le cours de sport ; il a donc logiquement été surnommé le "Li'l Ultimate P.E" . C'est un enfant bien brave , toujours prêt à rendre service et foncièrement gentil . Il a atrocement peur du noir , des cris et de l'odeur d'alcool à cause de ce que lui a fait subir son père durant des années entières .

Monaca est la Mage des Warriors of Hope ainsi que la "Li'l Ultimate Homeroom" . D'après ses propres dire , son talent ne consiste pas en le fait d'unir les gens entre eux mais plutôt en le fait de les insister à tous s'occuper d'elle et à l'aider . C'est une horrible petite manipulatrice égocentrique et capricieuse . Elle n'hésite pas à sacrifier des gens innocents pour atteindre son but et est totalement détestable . Une véritable petite peste ! >_<

Nagisa Shingetsu est le vice leader et le Sage des Warriors of Hope . Lorsqu'il était à la Hope's Peak Elementary il était connu comme le "Li'l Ultimate Social Studies" . C'est un enfant intelligent et extrêmement mature . Il est amoureux de Monoca , ou plutôt de l'apparente pureté de Monoca , et ferait tout pour lui rendre le sourire . Son père faisait des recherches sur les talents des enfants et s'est donc servi de lui pour faire quelques expériences cruelles et tordues . Nagisa est un personnage extrêmement touchant et attachant malgré le fait qu'il soit dans le clan des "ennemis" .

Kotoko Utsugi est la Fighter des Warriors of Hope ainsi que la "Li'l Ultimate Drama" . Elle adore les choses mignonnes et aime annoncer des faits de façon aléatoire comme "Hey ! Tu savais que les serpents ont des oreilles ?" ^^ . Elle peut sembler agaçante au début mais elle se révèle au final être attachante et touchante . Elle déteste les adultes , en particulier ceux qui veulent se montrer "gentils" envers elle , et veut débarrasser le monde des pédophiles . 


Jataro Kemuri est le Priest des Warriors of Hope . Grâce à ses compétences en arts et en fabrication il a été élu le "Li'l Ultimate Art" . Il porte un masque et un costume étrange , bégaye beaucoup et ne parle que de choses dégoûtantes , glauques et repoussantes . A cause de sa mère qui l'a persuadé qu'il était atrocement moche , il a appris à se convaincre que la haine des autres était comme de l'amour , leur violence comme de l'affection . C'est un enfant qui peut avoir l'air vraiment creepy mais qui semble également avoir un très bon fond et qui ne demande qu'à être réellement aimé .


-----------------------------------------------

Mayu : Parlons maintenant des personnages. Dans cet épisode de danganronpa, on incarne Komaru Naegi, la petite sœur de Makoto Neagi le héro du premier volet. C'est une adolescente totalement normale qui s’inquiète pour sa famille et pour elle même, elle aime les mangas, parler avec ses copines, sortir en ville. Bref, elle ne croit pas être faite pour sauver le monde et effectivement elle n'a rien d'extraordinaire mais elle est courageuse et grâce au soutien de Toko, elle va réussir à aller de l'avant. Par contre, je trouve qu'elle se morfond énormément sur ce qui lui arrive et qu'elle utilise sa normalité pour se trouver des excuses. Du coup, pendant 2 chapitres, elle devient vraiment agaçante à un point où ça en devient irritant de lire les dialogues >_<. A part pour cette partie, Komaru est un personnage que j'ai apprécié et que j'ai aimé voir évoluer. Sa relation avec Toko est vraiment très touchante et je me suis vu kyater devant cette Womance, ce qui est vraiment très rare ^^. 

Toko Fukawa est un personnage emblématique du premier volet de la série, on la connait surtout à cause de sa deuxième personnalité Genocide Jack, un tueur en série de grande renommée. C'est un personnage que j'ai vraiment redécouvert grâce à ce jeu, et que j'ai presque plus apprécié que l’héroïne elle-même. Elle ajoute beaucoup de bonne humeur, de cynisme et d'espoir . Ses fantasmes sur Byakuya-sama sont à mourir de rire et ses punch line sont des plus piquantes. J'ai aussi apprécié les coups spéciaux de Genocide Jack qui ajoutent une part totalement délurée au combat. 

Passons maintenant aux Warriors of Hope. Masaru Daimon est un garçon énergique, populaire, sportif et dur à cuire. Il veut absolument être le leader du groupe et est très enthousiaste à l'idée de chasser les démons autrement dit les adultes. Jataro Kemuri est vraiment creepy, il aime jouer avec les corps des adultes et porte une combinaison ainsi qu'un masque donc on ne voit que ses yeux. Il a des tendance masochiste et aime être maltraité. Kotoko Utsugi est une petite lolita qui montre beaucoup sa culotte et qui n'en a absolument pas honte. Elle se pose beaucoup de questions inutiles et n'est pas toujours très logique. Nagisa Shingetsu est un garçon calme, sérieux qui met tous ses efforts dans la création de leur paradis, il a un gros coup de cœur pour Monaca et devient souvent tout rouge quand elle le complimente. Monaca est celle que tout le monde protège, il ne faut pas qu'elle s'énerve, il ne faut pas lui désobéir, il faut exaucer ses désirs et ses caprices, bref, c'est la petite princesse du groupe. 




Emi : Conclusion : Danganronpa Another Episode - Ultra Despair Girls est un TPS déjanté , addictif , intéressant et émouvant . Il n'est pas sans défaut mais il est très divertissant et apporte beaucoup de renseignements sur l'univers de Danganronpa . Cet épisode est donc un incontournable pour les fans de la franchise ! ^_^ 
Ah ! et petite précision : il est très fortement conseillé d'avoir joué aux deux premiers jeux avant de commencer celui ci pour ne pas se faire spoiler et pour comprendre toutes les références plus ou moins cachées ! 


-----------------------------------------------

Mayu : Pour conclure, Danganronpa Another Episode - Ultra Despair Girls est un jolie renouveau de la série. J'ai aimé avoir un autre genre de jeu qui reprend l'univers particulier de la série tout en innovant. Il y a beaucoup de clin d’œil qui raviront les fans, en tout cas moi je les ai adoré. 
Joyeux Halloween ! 



Annyeong  ~




Have fun , Emi-chan et Mayu <3

samedi 28 octobre 2017

[itch.io] Spécial Halloween 2017 Partie 2


Hey les choupinous ! Aujourd'hui on se retrouve pour un nouvel article [itch.io] Spécial Halloween ! Pourquoi faire une seconde partie , vous demandez vous peut être . Et bien principalement pour deux raisons :
1) Parce que j'ai trouvé qu'on avait été assez soft niveau horreur pour Halloween cette année . Du coup je me suis dit que j'allais tenter de rajouter quelques jeux d'horreur pour rehausser un peu le niveau ... en espérant qu'ils soient vraiment flippants , parce qu'au moment où j'écris cette introduction je ne les ai pas encore testé ^^" .
2) Parce que je n'ai pas eu le temps de terminer de lire Imawa no Kuni no Alice et , comme j'aime vraiment bien ce manga , je n'ai pas du tout envie d'écrire un article dessus à l'arrache . 
Du coup voilà , voila . ^^ Au programme de cet article , quatre jeux itch.io donc : The Last Light , Choke , Your Last Day , et Clown House .

Let's goooo ! ^_^


------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


The Last Light

Lien itch.io #
Statut du jeu : Complet
Temps passé dessus : 45 minutes environ

The Last Light est un petit jeu d'horreur à la première personne créé par des étudiants . On incarne ici une étudiante nommée Sophie qui , après avoir vécu une drôle de panne de courant dans le métro , va se retrouver séparée de son frère Lucas et va donc se mettre à sa recherche . Malheureusement pour elle , sa quête ne s'avère pas aussi facile que prévu . En effet , elle se rend rapidement compte que l’obscurité est remplie de dangers . Pour se protéger , elle ne dispose que d'une simple lampe torche écologique (qui se recharge en la secouant enfin je suppose vu le gameplay ^^) et de quelques fumigènes lumineux . 

J'ai trouvé les graphismes de ce jeu vraiment soignés et réalistes . Les jeux d'ombres et de lumières sont particulièrement réussis et les "monstres" sont très esthétiques . Le gameplay est simple mais efficace . Le jeu est très fluide et le ralentissement provoqué lors des déplacement de batteries lourdes ne m'a pas dérangé , j'ai même trouvé que cela rendait le jeu un peu plus stressant , ce qui est un bon point puisque c'est un jeu d'horreur . ^^ J'ai également trouvé le coté audio bien géré ; il y a plusieurs bruitages bien inquiétants ainsi que des musiques qui font pas mal monter la pression . Mais malgré tout cela , The Last Light reste un jeu qui n'est pas ultra effrayant (bon en même temps j'y ai joué vers 14 H alors que j'ai joué aux autres jeux présentés dans cet article entre 1 H et 3 H du matin donc ça joue peut être un peu ^^')
En ce qui concerne les points négatifs , il y en a principalement deux : les dialogues et la fin . Tout d'abord , les dialogues ne sont pas transcendants et surtout les doublures voix ne sont pas convaincantes . Les deux acteurs parlent de façon plutôt détachée , en particulier celui qui joue le rôle de Greg (en fait , il m'a tellement paru détaché que je l'ai trouvé louche et que je l'ai soupçonné d'être un méchant dans le premier chapitre ^^") . De plus le volume sonore est plus faible lors des passages où Sophie parle ce qui donne l'impression que son micro était défectueux lors de l'enregistrement . Quant à la fin , je dois bien avouer qu'elle m'a un peu déçue . Elle est peu originale , ne semble pas avoir de message spécial à délivrer et m'a tout simplement laissé sur ma faim .

Conclusion : Un jeu non sans défaut mais gratuit , prenant , immersif et de très bonne qualité .

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


Choke

Lien itch.io #
Statut du jeu : Complet
Temps passé dessus : environ 10 minutes

Choke est un jeu très court qui joue avec les nerfs du joueur grâce à son atmosphère inquiétante et intrigante plutôt qu'en utilisant des tonnes de jumscares et screamers . Le gameplay est ultra minimaliste puisqu'on ne peut rien faire d'autre que de se déplacer . Loin d'être un défaut , cela permet de créer une certaine fatalité angoissante je trouve ; on n'a pas le choix , il faut avancer , se laisser guider par le jeu , être la marionnette de son créateur . Sur notre route on croise des messages qui s'affichent sur les portes et sur certains éléments du décors . C'est mots sont parfois écrits en petits , parfois en grands , mais une chose est fixe : ils sont toujours impertinents et angoissants . "Est-ce que tu vas crier ?" , "Derrière toi..." , "On s'amuse bien , pas vrai ?" , "Tu ne peux pas t'échapper , love" ... Brrr , ça me donne encore des frissons dans le dos ! >_< Le jeu arrive parfaitement à jouer avec nos peurs ; on anticipe tout et n'importe quoi , on s'attend à se faire surprendre au détour d'un couloir , à tord ou à raison . On a peur d'avancer mais en même temps on a une envie irrésistible de savoir ce qui va se passer par la suite . Il n'y a pas de musique , ce qui rend l'ambiance encore plus pesante , mais il y a pas mal de bruitages flippants . Les décors sont simples mais efficaces et teintés d'un rouge très esthétique .

Conclusion : Un petit jeu rapide dont l'atmosphère inquiétante apporte avec succès suspens et peur . J'ai frissonné pendant cinq bonnes minutes... sensation que j'ai étrangement détesté et adoré en même temps ^^ . Choke est donc un super jeu que je vous conseille fortement , d'ailleurs je vais de ce pas aller essayer de convaincre notre peureuse de Mayu d'y jouer , hehehe ! ^_^

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


Your Last Day

Lien itch.io #
Statut du jeu : Complet
Temps passé dessus : environ 15 minutes

The Last Day est un petit jeu d'horreur à base d'éléments effrayants qui apparaissent de nulle part (taches de sang , feu , tableaux glauques , sang qui coule , monstre , phrases angoissantes et intrigantes ...) , de rires fous de fille et de pleurs de garçon flippants qui peuvent surgir à tous moments , de couloirs qui se répètent et qui te donne l'impression qu'un truc flippant va bientôt se passer , de décors sombres (un peu trop d'ailleurs à mon gout , on ne voyait pas grand chose par moments , c'est dommage) , d'objets à trouver (code , clés) , d'un indicateur de batterie qui diminue et te stress parce que tu te demandes ce qu'il pourra bien se passer si tu tombes à zéro , ... etc.
J'ai eu un petit bug m’empêchant de rentrer le chiffre trois dans le digicode et , comme je l'ai dit plus haut , j'ai trouvé que ce jeu manquait un peu de luminosité . Mais , malgré cela , j'ai trouvé que Your Last Day était un très bon petit jeu d'horreur , intrigant et très stressant .

Conclusion : Your Last Day est court , il fait sursauter et frissonner ; bref , il est parfait pour Halloween !

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


Clown House

Lien itch.io #
Statut du jeu : Complet
Temps passé dessus : environ 5 minutes

Quand on décide de jouer à un jeu d'horreur contenant des clowns à deux heures du matin , seule dans sa chambre et dans le noir , on s'attend à avoir sacrément peur ... mais là ce ne fut pas le cas malheureusement (ou heureusement , question de point de vue ^^") .
Clown House est un jeu extrêmement court (seulement quelques minutes) dont l'idée de base (répartition aléatoire des clowns inoffensifs et dangereux) m'a séduite mais qui possède tout de même quelques défauts majeurs . Tout d'abord , il y a quelques bug d'affichage (lorsqu'on tourne la caméra à certains endroits on peut voir à travers les objets et les murs ; lorsqu'on marche sur un corps on se retrouve projeté quelques mètres plus loin ...bon en même temps on n'est pas censé marcher sur les corps à mon avis XD) . Ensuite il y a le manque de pièces qui réduit fortement la durée de vie du jeu , et puis la vitesse du clown coupable qui n'est pas assez rapide pour créer de la tension et faire en sorte que l'ambiance soit effrayante . Par contre , j'ai adoré l'ambiance rétro qui se dégage de Clown House grâce à l'utilisation du noir et blanc , aux graphismes , à la musique et au design du menu . 

Conclusion : Un jeu avec un très bon potentiel mais qui possède trop de défauts pour le moment pour que je puisse dire qu'il est bon .


Annyeong  ~

Have fun , Emi-chan <3

mercredi 25 octobre 2017

Crow's Blood ("La seconde place est pour le premier des perdants")


2016
6 épisodes de 37 minutes

Résumé : Togawa Maki vient d'arriver en cours d'année scolaire au lycée international pour filles Dolly. Silencieuse et renfrognée, elle ne cherche pas à se rapprocher de ses nouvelles camarades qui éprouvent une certaine méfiance à son égard. La seule élève pour laquelle Maki montre bizarrement un peu d'intérêt est Isozaki Kaoru, une fille simple et sans histoire, gentille avec tout le monde mais qui ne se fait pas remarquer.
Un jour, alors que Maki saigne, ses camarades s'aperçoivent avec effroi que son sang est noir. Un lien avec les recherches en médecine régénérative du professeur Seto ? Source Nautiljon

Casting :
Watanabe Mayu dans le rôle de : Isozaki Kaoru
Miyawaki Sakura : Togawa Maki
Bessho Tetsuya : Seto Akihito
Dan Mitsu : Yoshikawa Eiko
Hasegawa Tomoharu : Ogasawara Koji
Iriyama Anna : Nojiri Aoi
Kaku Tomohiro : Tachibana Yoshio
Kashiwagi Yuki : Utsui Mai
Kato Rena : Yodogawa Keiko
Katsuya : Takuma Shigeo
Kirishima Reika : Utsui Sawako
Kizaki Yuria : Yanaka Hikari
Kurosawa Asuka : Isozaki Akemi
Maiko : Tamura Chizuru
Matsui Jurina : Matsumura Shinobu
Miura Takahiro : Sawada Takeshi
Mukaichi Mion : Katayama Nami
Nagae Hidekazu : Le directeur du lycée
Yokoyama Yui : Furugori Chisa
Sometani Shota : L'homme en fauteuil roulant 
Komatsu Toshimasa : Le gardien de l'école 
Komiyama Haruka : Une élève
Lily Franky : Le médecin légiste
Matsuo Satoru : Un assistant de Seto
Tano Yuka : Une élève



Avis d'Emi-chan :

7/10

"On a arrêté de chercher des monstres sous nos lits lorsqu'on s'est rendu compte qu'ils étaient en nous"

Crow's Blood est un drama issu d'une collaboration plutôt inattendue entre les AKB48 et Darren Lynn Bousman , le réalisateur de SAW II , III et IV . On se retrouve donc à la fois avec du fan-service womance et avec des scènes ultra violentes et sanglantes . Un mélange qui a de quoi dérouter , tout du moins au début . 
Malgré leur relative courte durée , les trois premiers épisodes m'ont paru assez longs . Il faut dire que Crow's Blood n'est pas vraiment mon style de drama à la base . Je préfère largement l'horreur psychologique et subtil plutôt que le gore à outrance et la violence gratuite . Cependant , petit à petit , j'ai réussi à me faire à ce style , et j'ai même fini par plutôt apprécier les trois derniers épisodes . 

L'histoire n'est pas des plus originales , on a affaire à une sorte de Frankenstein moderne , mais elle est suffisamment intéressante et efficace . De plus , elle justifie très bien l'utilisation excessive de sang et les scènes de morts ridicules (...ou plutôt de "survies miraculeuses" ^^) . Niveau horreur on a donc le droit à du sang , beauuuuuucoup de sang ! , des égorgements , des pauvres oiseaux qui meurent en fonçant dans des fenêtres , des os dessoudés en veux-tu en voilà , des coupures de courant qui tombent à pic , de la musique de suspens , des bruitages excessifs , des accidents de voiture ridicules , des corbeaux un peu partout , des combats très sanglants , des sauts de l'ange (avec la chute ridicule qui va avec) , des doigts coupés , des gens pendus avec des yeux crevés , des têtes décapitées , des immolations ... Bref , on a tout l'attirail des films d'horreur gore ^^" . Et puis , au niveau du scénario , on a également le droit à la relation amoureuse interdite entre prof et élève , aux jeunes addictes aux réseaux sociaux qui filment tout même la "mort" de leur amie , à la petite rivalité entre américains et japonais , au scientifique qui se prend pour Dieu et tente de vaincre la mort , à l'expérience qui finit évidemment mal et au "monstre" qui devient incontrôlable ...

En ce qui concerne l'OST , j'ai apprécié l'opening qui collait très bien avec l'ambiance du drama et j'ai trouvé l'ending vraiment super jolie (j'adore les boites à musique ^_^) ; on retrouve d'ailleurs la musique de fin en version chantée par les AKB48 lors de la grande scène de combat en mode chaos , et j'ai trouvé ça vraiment sympa . A par cela , j'ai également beaucoup aimé l'utilisation de petites citations en début d'épisodes ainsi que le passage où le docteur s'est mis à faire des tests sur lui même pour en savoir plus sur la "maladie" qu'il avait créé . Et puis , comme je l'ai dit plus haut , de manière générale , j'ai préféré la seconde partie du drama , notamment parce que je l'ai trouvé plus intense . Bon par contre j'ai quand même trouvé le lancé de seringues du dernier épisode plutôt ridicule , et j'ai été un peu frustrée par le fait qu'un certain personnage (bien mortel pourtant) survive après avoir passé un bon quart d'heure avec un couteau planté dans le cou ... >_< 





Maki est la nouvelle élève transférée dans le lycée que nous suivons . Elle ne parle pas beaucoup au début à par pour dire que selon elle tout est relié à la peur , qu'elle a passé pas mal de temps à l’hôpital avant et que son père se prend pour Dieu . Ses expressions faciales sont assez figées , elle a un sourire glauque , du sang noir qui lui coule du nez , des capacités sportives hors du commun et un comportement bizarre (elle parle aux gens en étant à moitié nue sans être gênée pour autant , elle semble vouloir embrasser toutes ses petites camarades , et intimide régulièrement les gens en leur faisant des kabedon... ^^") . En général elle se moque de ce que les gens pense d'elle mais elle déteste par dessus tout être traité de monstre .

Kaoru est la fille sympa et pas bête du groupe , "sympa" parce qu'elle prend la défense de la petite nouvelle lorsqu'elle se fait rejeter à son arrivée , et "pas bête" parce qu'elle décide rapidement de mener l’enquête sur les phénomènes bizarres entourant Maki . Bref , c'est un peu la gentille fille principale du film ^^ . Même si elle représente le plus grand obstacle sur la route de Maki , elle ne se retrouve étonnement pas infectée par cette dernière . Serait-ce du à un simple coup de chance ou y'aurait-il une bonne raison derrière cela ? Sinon , aucun rapport mais j'ai trouvé ça chou , elle a une mère très enfantine qui aime faire des "blagues screamers" (Bouh !) . ^^

Mai est la chef de la bande des "bimbos p*tasses" du lycée . Elle se moque de Maki dès son arrivée et semble inciter les autres à parler d'elle en mal derrière son dos . Mais , contrairement à ce qu'on pourrait penser d'elle au départ , elle n'est pas réellement garce et superficielle . Elle possède le meilleur score d’athlétisme de l'école , et surtout elle s'occupe très bien de sa mère qui est atteinte d'un cancer . Elle s'avère donc être au final une fille aimante et sensible .

Aoi porte des lunettes et a des doubles tresses ; elle est donc directement catégorisée comme l'intello du groupe ^^ . Pourtant elle n'est pas aussi sage qu'elle en à l'air puisqu'elle fait régulièrement le mur pour sortir avec des garçons . Elle pense reconnaître Maki mais , comme cette dernière nie l'avoir déjà vu avant , elle va se mettre à mener l’enquête et va finir par découvrir le secret de Maki bien avant les autres . C'est à cause de cela qu'elle va rapidement devenir "la lycéenne qui pouvait voler" ...

Sawada est un jeune journaliste qui travaille dans un magazine à la réputation assez douteuse nommé "Mystères et vérités" . Il est maladroit et bordélique mais visiblement doué en mécanique . Il contacte Kaoru pour trouver des infos sur les événements étranges se déroulant dans son lycée . Suite à cela ils vont faire équipe tout au long du drama et une petite romance va naître entre eux ... à moins que Sawada ne fasse que se servir d'elle , qui sait ? ... oui j'ai décidé de mettre un peu de suspens ^^ 

Conclusion : Crow's Blood n'est pas vraiment mon style de drama préféré , pourtant j'ai fini par le trouver pas mal du tout . Il plaira donc assurément à la fois aux fans de gore et aux fans des AKB48 ! ^^

--------------------------

Trailer : #
Vous pouvez le télécharger chez la AKBgirls48 fansub


Annyeong  ~



Have fun , Emi-chan <3

dimanche 22 octobre 2017

[1 article , 2 films] Coincé dans une boucle temporelle...



Hey les choupinous ! Voici le dernier lot de films d'horreur de nos [Semaines SP] Halloween 2017 . Au programme aujourd'hui : deux films dont le scénario tourne autour d'une histoire de boucle temporelle ; House Above Time et Take Me Home .
Let's gooooo ! ^_^

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Premier film : House Above Time

Titre alternatif : House of the Disappeared
2017
Coréen
Durée : 1 H 45

Résumé : Mi Hee était une ordinaire femme au foyer, mariée à Cheol Jung et mère d'un petit garçon. Mais sous d'étranges circonstances, son mari est décédé et son fils a disparu. Mi Hee s'est alors retrouvée en prison pendant 25 ans. 
La voilà désormais libre et décidée à retourner dans la maison où tous ces drames ont eu lieu. Source Nautiljon

Casting :
Kim Yun Jin
Ok Taec Yeon 
Jo Jae Yun 
Baek Do Bin 
Lee Han Wi
Park Jun Myeon 
Yu In Yeong



Avis d'Emi-chan et Mayu :

7,5/10 et 7/10

Emi Effrayant ? 2/5 ; Gore ? 0,5/5
A l'origine si j'ai sélectionné House Above Time pour nos [Semaines SP] Halloween 2017 c'est uniquement parce que l'une de ses affiches m'avait tapé dans l’œil . Je ne savais quasiment rien sur ce film , je crois bien que je n'avais même pas lu le synopsis , je me suis donc lancée dans ce visionnage sans aucun a priori . Par la suite , en préparant cet article , j'ai appris que ce film était en réalité un remake sud-coréen d'un film vénézuélien sortit en 2014 , présenté lors du festival Fantasia et nommé The House at the End of Time .

House Above Time est un film à l'ambiance très mystérieuse voir carrément mystique . L'histoire se trouve être immédiatement très intrigante et rapidement intéressante . Le suspens est bien gardé , le scénario est très bien ficelé et , pour ne rien gâcher , il fait réfléchir . La réalisation est également vraiment soignée . Les décors sont simples , les lieux dans lesquels l'action se déroule sont restreints , il y a souvent peu de lumières , et tout cela apporte selon moi une sensation de huit clos qui contribue à rendre le film plus angoissant et surtout plus oppressant . On a ici affaire à de l'horreur beaucoup plus psychologique que gore , chose que j'apprécie fortement . J'ai trouvé les quelques screamers bien placés et j'ai trouvé le maquillage de vieillissement vraiment réussi . Mais , au final , House Above Time reste tout de même un film relativement peu effrayant , en tout cas selon moi . ^^ 
En ce qui concerne le casting , je l'ai trouvé efficace . L'actrice principale (Kim Yun Jin) est vraiment très crédible dans son rôle de mère aimante , blessée et apeurée , mais déterminée à retrouver son fils et à le protéger coûte que coûte . Quant aux enfants , j'ai trouvé leur jeu d'acteur juste et puis surtout ils étaient super choupinous , hehe . Et en parlant de choupinou , j'ai eu l'agréable surprise de découvrir Ok Taec Yeon au casting ^_^ . Son temps de passage à l'écran n'était pas vraiment énorme mais , du peu que j'ai pu en voir , j'ai trouvé son jeu d'acteur convaincant .

Conclusion : House Above Time (ou House of the Disappeared) est un film plutôt captivant et très bien ficelé , qui se place à mis chemin entre un thriller sombre et un film d'horreur psychologique .


MayuEffrayant ? 3/5 ; Gore ? 0.5/5
House above time et Take me Home font partie des films où on ne peut pas dire grand chose si on ne veut pas spoiler donc même si je n'ai pas encore fini d'écrire mes critiques, je tiens à m'excuser d'avance si elles sont courtes ^^. 

Reprenons notre sujet, House above time est l'histoire d'une tragédie familiale où le père est retrouvé mort et où le fils est porté disparu. La seule suspecte est la mère qui va évidemment être arrêtée. On suit donc cette même mère qui ressort de prison 25 ans plus tard et qui retourne dans la maison où tout a bousculé. Mais que s'est-il passé cette nuit là ?? 

Commençons par le scénario, il est plutôt bon dans l'ensemble, l'idée de base du film est bien traité, elle n'est pas innovante puisque j'ai déjà vu plusieurs films reprendre cette idée mais j'ai était surprise du développement de cette dernière, je ne m'attendais pas à voir ce dénouement. J'ai également aimé le fait que le film soit divisé en deux et que seule la première partie contienne des screamers et autres fantômes. La deuxième partie est beaucoup plus calme et sert à développer le scénario. Il y a également un bon mélange entre les flash-back et les scènes dans le présent, ce qui fait que les informations tombent vraiment au compte goutte, ce qui laisse de la place à l'imagination du spectateur. Par contre, il y a un point qui me chiffonne, bien que le scénario soit bon et que la fin soit dans la continuité du reste du film, je ne comprend pas pourquoi d'autres personnes restent enfermées dans la maison. Emi a bien essayé de m'exposer sa théorie mais je ne suis pas convaincue >_<. Donc, je reste sur la pensée qu'ils ont fait une erreur dans le scénario, erreur qui est plutôt grosse puisqu'il est rare que je remarque ce genre de chose. 

Pour la réalisation, je n'ai pas vu de défauts. Il n'y a pratiquement pas d'effets spéciaux ainsi que de scènes gores mais l'ambiance reste quand même angoissante et effrayante. C'est rare de voir un film d'horreur sans les effets spéciaux ajoutés habituellement. J'ai aimé avoir moins d'étrangeté, moins de surnaturel, cela donne un film plus basique mais plus authentique aussi. 

Pour conclure, House above time est un film que j'ai trouvé intéressant mais qui tient plus du thriller psychologique que du véritable film d'horreur. C'est personnellement un style que j'affectionne plus que les films gores ou très effrayants mais si vous recherchez des frissons je ne pense pas que ce film vous comblera. 

--------------------

Trailer : #
Vous pouvez le télécharger chez la Yagjeom Fansub et la Tokki Fansub 

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------


Second film : Take Me Home

2016
Thaïlandais
Durée : 1 H 39

Résumé : Après un accident de voiture, Tan perd la mémoire. Il ne cesse pourtant de rechercher sa famille et alors qu'il la trouve enfin, l'atmosphère semble étrange... Cette maison retrouvée est-elle vraiment la maison de ses rêves ? Source hak-kyo-fansub

Casting :
Mario Maurer
Wannarot Sontichai



Avis d'Emi-chan et Mayu :

5,5/10 et 5/10

Emi Effrayant ? 2,5/5 ; Gore ? 1,5/5
Take Me Home est un film pour le moins étrange . Le début est intrigant , certains passages sont vraiment oppressants et , entre la scène de "vie de famille faussement parfaite sur fond de musique classique' et la scène de "danse de couple violente vue de l’extérieur ce qui donne une impression de voyeurisme" , on se rend rapidement compte que l'ambiance risque d'être super malsaine tout au long du film . La base scénaristique , bien que peu originale il est vrai , est plutôt intéressante . On a ici affaire à une histoire de pacte avec le diable , de malédiction qui traverse le temps et de monstruosité due à une difformité physique . De plus j'ai beaucoup aimé le contraste entre le blanc ultra présent et la lumière naturelle des premières scènes , et le manque de luminosité et le coté oppressant de la seconde partie du film . Malheureusement j'ai trouvé Take Me Home beaucoup trop brouillon et ambiguë . L'histoire devient assez rapidement difficile à comprendre et je pense que les scénaristes ont choisi la facilité en terminant sur une fin totalement subjective , ce qui est vraiment dommage .
Niveau horreur , pour finir , il y a pas de screamers , de fantômes et de maquillages monstrueux mais le tout reste relativement peu effrayant au final... mais j'ai l'impression de dire ça pour tout les films d'horreur que je regarde en ce moment >_< Du coup je ne sais pas trop si , cette année , on a choisi des films trop "petits joueurs" pour Halloween ou si c'est juste moi qui ne suis pas facilement impressionnable ^^" . 

Conclusion : Malgré de bonnes idées , Take Me Home reste un film beaucoup trop brouillon pour être bon . Désolée les choupinous , mon avis sur ce film était vraiment court je sais >_<


Mayu : Effrayant ?  4/5 ; Gore ? 2/5
Take me Home est l'histoire de Tan, un jeune homme ayant perdu la mémoire suite à un accident de voiture. Il essaye par tous les moyens de trouver qui il était et c'est donc après quelques recherches qu'il retrouve la maison de son enfance. 

Take me Home fait partie des films que je ne peux pas aimer pour la simple et bonne raison que je n'aime pas ne pas comprendre, et c'est ce qui s'est passé pour ce film. L'histoire commençait pourtant très bien, la partie où l'on découvre la famille de sa sœur est bien faite, on commence à ressentir un certain malaise par rapport à la situation et on sens qu'il y a plus de mystère que ce que l'on voit. La fin quand à elle, est simple à comprendre, je l'ai trouvé jolie, pleine d'amour fraternel. Elle reste assez surprenante mais conclue bien le film. Par contre, tous ce qui est entre la première partie et la fin, n'est qu'un ramassis de choses totalement WTF qui n'ont ni queue ni tête. En bref, cette partie n'est qu'un stock de screamers, juste là pour que l'on qualifie ce film de film d'horreur. Je trouve ça dommage puisque le scénario n'était pas inintéressant mais certains choix de réalisation lui font perdre de l’intérêt. 
Pour ce qui est du côté effrayant, j'ai trouvé ça vraiment creepy. Les scènes d'exorcismes, de poursuites, ou encore les screamers apparaissent au bon moment et renforcent l'ambiance malaisante de cette maison. La réalisation est bien faite, il y a quelques passages que j'ai jugé trop sombres mais sinon rien de frappant à mes yeux. 
Passons maintenant au plus gros défaut de ce film, le personnage principal. Tan est un gentil garçon qui cherche des réponses et qui devrait donc être acteur de sa vie mais j'ai trouvé qu'il se laissait beaucoup porter par les événements sans trop bouger. De plus, la scène de 10 min où il court en rond est vraiment insupportable. Tu vois bien que tu ne peux pas sortir de la maison pourquoi tu essayes 500 fois !! C'est quoi ce personnage qui n'a pas une once d'intelligence pour se rendre compte qu'il est bloqué !! Et je ne parle pas des nombreuses fois où il se met à chouiner pour rien. Bref, j'ai trouvé ce personnage très irritant è_é.

Pour conclure, Take me Home est loin d'être parfait, il y a beaucoup de défauts qui tachent son scénario qui n'était pourtant pas mauvais à la base. Le résultat en ressort vraiment médiocre et très décousu. 

--------------------

Trailer : #
Vous pouvez le télécharger chez la Hak-kyo Fansub


Annyeong  ~



Have fun , Emi-chan et Mayu <3